Réussir à s’immerger dans une cartographie et l’identité de la ville a été le défi de ce projet, sachant que l’exploitation cartographique est presque arrivée à ses limites avec les nouvelles technologies de géolocalisation, les récessions des internautes, les photos et vidéos mises en ligne de presque tous les coins de la planète.

Topographies sonores décrypte l’identité de la ville de Nîmes à travers la géographie urbaine et son paysage sonore.
Trois tableaux, de trois quartiers de Nîmes, dont les tissus urbains se différencient par leurs époques de construction et leurs fonctions. Le travail visuel se base sur un graphisme cartographique existant qui est interprété et inspiré par les atmosphères régnant dans les quartiers.

Les échantillons sonores collectés par Pierrick, - des paysages sonores sans traitement ni compilation témoignent de l’identité des lieux en lien avec l’urbanisation.

The challenge of this project was to be able to dive into a map and into the identity of the city, knowing that cartographic exploitation has virtually reached its limits, what with new geolocation technology, rising internet usage, photos and videos published online from all corners of the planet.

Topographies sonores deciphers the identity of the city of Nîmes through urban geography and its soundscape.
Three paintings portray three neighbourhoods in Nîmes, which do not share the same urban fabric due to different construction periods and functions. The visual work is based on an existing cartographic style, interpreted and inspired by the particular atmosphere of each neighbourhood.

The sound samples collected by Pierrick – unprocessed and uncatalogued soundscapes – indicate the identity of the places in connection with urbanisation.